Accueil - Plan du site- Contacts
Actualités Articles Métier Structure Références Contacts Recrutement Moteur de Recherche
Zoom sur ...
Sauvegardez votre Internet
Le 12/11/2003
Corruption des données, fausse manip', pannes, virus, malveillance, inondation... Voici Deux astuces pour eviter le drame ! Explication du pourquoi du comment des sauvegardes Internet.

Règle n°1 : mettre les favoris d'Internet Explorer à l'abri

Même les internautes consciencieux qui s'imposent régulièrement l'archivage de leurs données, les oublient. C'est vrai que ça n'a rien d'essentiel un favori. Pourtant, quand le redouté crash du disque dur survient, ils font partie des fichiers que l'on pleure le plus. Parce que c'est un travail de longue haleine que de collecter, d'étiqueter et de ranger ses signets. Parce que surtout, il n'y a rien de plus irritant lorsqu'on a mis un site de côté, que de ne plus retrouver son url. Oh bien sûr, pour un Google, ou pour L'Internaute, ça n'est pas bien grave, l'adresse est connue, et facile à retenir... mais quid de cette sublime recette de cuisine, ou de ce génial carnet de voyage que l'on a entrevu sur une page perso ?

Quelques minutes suffisent pour s'épargner ce désagrément, il s'agit tout bêtement d'exporter ses favoris depuis Internet Explorer et de les stocker où bon vous semble, sur une disquette, sur un CD, sur l'espace que vous accorde votre fournisseur d'accès pour votre page perso, ou encore mieux : sur un  gestionnaire de signets en ligne. Par exemple sur l'excellent mybookmarks.com qui grâce à un utilitaire greffé dans la barre des tâches offre un accès direct aux favoris stockés sur le web, et peut récupérer automatiquement tous vos nouveaux signets. La solution idéale pour avoir ses bookmarks toujours sous la main, à la maison, au bureau, et bien sûr en cas de crash.


l'interface de gestion des favoris de mybookmarks.com


Autre solution : exporter ses favoris. Comme la plupart des navigateurs web, Internet Explorer peut stocker vos favoris sous la forme d'un document html, en l'occurence intitulé "bookmark.htm". En d'autres termes, il s'agit d'une quelconque page web que vous pouvez par exemple utiliser comme page de démarrage d'IE ou publier en l'état sur votre site perso.

Pour exporter vos signets, procédez comme suit :
Dans le menu " Fichier " d'Internet Explorer, choisissez la commande " Importer et exporter ".
Dans la fenêtre qui s'ouvre alors, cliquez sur " Suivant " puis sélectionnez la ligne " Exporter les favoris " et validez.
L'arborescence des répertoires contenant les favoris devrait apparaître. Sélectionnez le dossier " Favoris " et pressez " Suivant " pour exporter l'ensemble des signets, ou restreignez l'opération à l'un des sous-répertoires.
Indiquez à l'assistant où sauvegarder l'archive. Par défaut, le répertoire "Mes Documents" est sélectionné, mais en pressant le bouton "Parcourir" , vous pourrez spécifier un autre emplacement, par exemple le bureau de Windows ou une disquette.
Lancez l'exportation en pressant " Suivant " puis " Terminer ".


Sélection des favoris à exporter

Pour procéder à la manipulation inverse
Que ce soit pour restaurer ses favoris après un "pépin" ou  pour les installer sur une autre machine, la procédure est aussi simple. Au lieu de sélectionner Exporter les favoris , choisissez la commande Importer les favoris , puis indiquez l'emplacement du document html, et le tour est joué.

N'oubliez pas les cookies
Toujours au moyen de l'assistant d'exportation d'IE, il est possible d'archiver ses cookies en procédant de la même manière. Les fameux mouchards du web ne sont pas tous néfastes, loin de là. C'est grâce à eux que vos sites web préférés peuvent vous reconnaître à chaque visite et vous épargner la saisie de vos identifiants et mots de passe. Nous vous conseillons de ce fait d'archiver ces fichiers au cas où. Bien sûr, si vous publiez vos bookmarks sur votre page perso, gardez-vous bien d'en faire de même avec ce document au format .txt.

 

Règle n°2 : archiver tout ce qui peut l'être dans Outlook

Que l'on utilise l'e-mail à des fins professionnelles ou privées, on se contente trop souvent de conserver ses documents importants sous cette forme virtuelle. Il serait nettement préférable de les imprimer . Nous vous conseillons d'acquérir ce réflexe, en particulier pour les e-mails de confirmation d'une commande, les échanges administratifs, les contrats ou encore pour les numéros de série des logiciels achetés sur le web.

Autre élément vital de la messagerie : le carnet d'adresses . Pas facile en effet de retrouver tous ses contacts après un "accident" informatique. Sans parler des adresses e-mails échangées sur un coin de comptoir, même lorsqu'on connaît le patronyme de son correspondant on aura bien du mal à trouver son adresse sur les anuaires du web.

Au chapitre des données que l'on n'aime vraiment pas perdre, on compte aussi les paramètres de ses comptes mails, que l'on finira toujours par retrouver, mais au prix d'une gymnastique dont on se passera volontiers. Il y a enfin, pour ceux qui les utilisent, les règles de tri des messages, fastidieuses à mettre en place, mais indispensables pour évacuer le gros du spam et des virus.

Heureusement, les logiciels de messagerie, dont Outlook et Outlook Express que vous utilisez pour la plupart, permettent d'archiver ces données en quelques clics. Voici point par point comment procéder :


Exportation du carnet d'adresses.
Dans le menu " Fichier " d'Outlook Express, survolez la commande" Exporter " et sélectionnez "Carnet d'adresses" dans le sous menu.
Dans la fenêtre qui apparaît alors, choisissez l'option " Fichier texte (valeurs séparées par des virgules) " et cliquez sur " Exporter ".
Indiquez un nom pour le fichier et l'emplacement de la sauvegarde à l'aide du bouton " Parcourir ".
Il est possible de préciser les informations à retenir : nom, prénom, e-mail, téléphone... Cochez les cases qui vous intéressent et cliquez sur " Terminer " pour créer le document au format .cvs .Vous pourrez l'ouvrir dans n'importe quel tableur, l'imprimer et le stocker sur disquette ou sur CD.

Récupération du carnet
En cas de crash , il suffira de suivre la procédure inverse pour récupérer la liste de ses contacts.
Dans le menu " Fichier " d'Outlook Express, sélectionnez la commande" Importer " et dans le sous-menu, " Autre carnet d'adresses ".
Précisez le format de l'archive, dans le cas présent, " Fichier texte (valeurs séparées par des virgules) " et cliquez sur " Parcourir " pour localiser son emplacement.
Comme précédemment, sélectionnez les informations à importer : nom, prénom, e-mail, téléphone... puis cliquez sur " Terminer ".
NB : autre solution, plus intuitive, mais pas aussi universelle, il est possible d'importer et d'exporter ses contacts au format spécifique .wab, directement depuis le carnet d'adresse proprement dit.


Archivage des comptes mail
Dans le menu "Outils" d'Outlook Express, utilisez la commande "Comptes" .
Sélectionnez l'un des comptes définis et pressez le bouton Exporter .
Indiquez l'emplacement où stocker l'archive, au format .iaf , et validez.
Renouvellez l'opération pour chacun de vos comptes.
La récupération des données se déroule tout aussi simplement, à l'aide de la fonction Importer de ce même gestionnaire de Comptes .

Stockage des messages
La sauvegarde du contenu de la boîte de réception, c'est à dire de l'ensemble des messages est un jeu d'enfant avec Outlook, malheureusement la marche à suivre est un peu plus tortueuse avec Outlook Express, sa version gratuite. Il est possible d'importer des messages, mais pas d'en exporter, ainsi il faut aller chercher manuellement les fichiers où les e-mails sont stockés. Leur emplacement, dans les méandres du disque dur n'est pas simple à trouver, mais il apparaît en toutes lettres dans les préférences d'Outlook Express. Procédez donc comme suit :
Dans le menu Outils, sélectionnez la commande Options .
Cliquez sur l'onglet Maintenance , puis sur le bouton Dossier de stockage .
L'emplacement des fichiers se présente sous la forme "C:\...\...\Application Data\Identities\...\" . Sélectionnez et copiez le chemin vers ce répertoire d'un clic droit où à l'aide du raccourcis Control+C.

Ouvrez l'explorateur de fichiers de Windows, et rendez-vous dans le répertoire en question en collant le chemin en mémoire (à nouveau d'un clic droit ou du raccourcis Control+V )
Le répertoire de stockage devrait contenir un certain nombre de fichiers affublés de l'extension .dbx , c'est votre boîte mail. Ne vous reste plus qu'à copier ces fichiers, et à les archiver sur CD (ou sur un zip, ou sur un autre disque dur...)
En cas de nécessité, il vous suffira pour récupérer les messages d'utiliser la commande Importer du menu Fichier d'Outlook Express.
Sélectionnez la commande Messages dans le sous-menu , indiquez le format selon la version d'origine du logiciel, Outlook Express 4, 5 ou 6 .
Cochez l'option Importer du courrier depuis un répertoire de stockage Outlook Express .
Indiquez enfin l'emplacement de votre sauvegarde (les fichiers .dbx.) et validez .

NB : pour vous faciliter la tâche, il est possible de déplacer le répertoire de stockage vers un emplacement plus accessible via l'onglet "maintenance" des "options".
Outlook, version payante exporte les messages avec beaucoup plus de souplesse au format .pst. Notez que ce logiciel peut automatiquement générer une copie de sauvegarde des boîtes mail. On activera cette fonction dans les préférences du logiciel, en indiquant si possible un second disque dur, ou une autre partition.


Sauvegarde des règles de réception (avec Outlook uniquement)

Dans l' Assistant de gestion des messages (menu Outils) qui permet d'automatiser le tri du courrier, les commandes d'importation et d'exportation des règles sont dissimulées sous le bouton Options . Il suffit d'un clic pour les sauvegarder au format .rwz , et d'un autre clic pour les récupérer au besoin.

 

Source :
L'internaute
Zoom sur...
Avons-nous vraiment besoin de deux technologies de réseau sans fil ? Si WiFi a connu un démarrage plus rapide, Bluetooth fait l'objet d'une attention croissance sur le marché.

Lire l'article

Copyright Net & Business 2000-2007. Tous droits réservés